L’humanité

L’HUMANITE

Paroles: Jean-Marie Moreau
Musique: Or Koskas – Samuel Leroy

A l’instant où je t’embrasse,
Quelles nouvelles du monde?
Il y a tant de choses qui passent
Et qui s’effacent,
Chaque seconde.

Des gens font l’amour,
Quand d’autres crient Au secours!
Comme tous les jours, tout autour,
Différence de parcours.

Tant de miroirs nous séparent…
Est-ce que c’est par hasard?
Dans ce bazar,
On va chercher notre histoire.

Toute l’Humanité mélangée,
Cocktail mitigé, divisé.
Parcelle d’amitié partagée,
Toute l’Humanité mélangée.

A l’heure où l’on se caresse,
Que raconte le journal?
Il y a ces images qui blessent,
Et que l’on délaisse,
Derrière un voile.

Des hommes se déchirent
Quand d’autres veulent te séduire;
Flagrant délire de plaisir,
Le meilleur et le pire.
Après les crashes et les clashes,
Il y a tout c’qu’on nous cache:
Tu es un héros ou un lâche.

Toute l’humanité mélangée
Cocktail mitigé, divisé.
Parcelle d’amitié partagée,
Toute l’humanité mélangée.

Mélangez, mélangez, mélangez!
Partagez!
Mélangez, mélangez, mélangez!
Divisez!

Au moment où l’on s’endort,
Où s’en vont nos rêves?
Pendant que les rues dehors
Se bousculent encore
Dans la fièvre.

Combien de naissances
Et de départs en silence?
Des gens qui dansent, ou qui pensent
A ceux qui n’ont pas de chance.

Les uns, les autres, on se croise,
On se rock, on se jazz.
Les uns, les autres,
On n’est pas toujours en phase.

Toute l’humanité mélangée
Cocktail mitigé, divisé,
Parcelle d’amitié partagée
Toute l’humanité mélangée.

Mélangez, mélangez, mélangez!
Partagez!
Mélangez, mélangez, mélangez!
Divisez!

A l’instant où je t’embrasse,
Quelles nouvelles du monde?
Il y a tant de choses qui passent
Et qui s’effacent,
Chaque seconde.

Enregistré en janvier 2016 au Boss Hog Studio.

Voix, guitares, synthé, chœurs: Or Koskas
Guitares, piano, chœurs: Samuel Leroy
Basse, chœurs: Sébastien Descarpentries
Batterie: Loïc Torchon
Chœurs: Clément Decrock
Photographe: Marie Uribe
Graphisme: Or Koskas